Articles liés à ‘contrainte’

Sortir de la zone rouge ? Une illustration du modèle de Palo Alto au sein d’un foyer de l’Enfance.

Rencontres de PARADOXES, communications courtes

Communication à la XIVème journée de Rencontre de Paradoxes, le 17 octobre 2015
Sébastien HERCHE, éducateur spécialisé.

Au Service Famille d’un Centre Départemental de l’Enfance, j’accompagne des familles dont les enfants sont placés par décision judiciaire ou administrative. Bien souvent, il s’agit d’histoires de vie très dégradées et paraissant sans issue : maltraitances, négligences sévères, abus sexuels…
Pour autant, par le questionnement stratégique et la posture respectueuse qu’elle induit, l’Intervention Systémique Paradoxale me permet de rejoindre les gens où ils en sont, de m’imprégner de leur réalité pour décider ensemble s’il convient de changer et pour quoi faire?
Toutefois, la pratique du modèle de Palo Alto peut aussi être source de difficultés dans le travail avec les collègues et les partenaires, tant sa logique et sa rigueur sont parfois insuffisamment perçues.
Je vous propose d’illustrer ces propos en vous racontant l’accompagnement éducatif d’une famille.

Lire la suite »

Equipes : comment faire des interactions le seul outil d’intervention ?

Rencontres de PARADOXES

Communication à la XIIIème journée de Rencontre de Paradoxes, 4 octobre 2014
Laurence MORYOUSSEF, coach

Les habitudes des entreprises, les réflexes de nos clients ainsi que la pratique courante des consultants ont contribué à créer un consensus autour de l’utilisation d’outils lorsqu’on intervient auprès d’une équipe. Outils théoriques, outils de diagnostic, outils d’animation. Leur utilisation me mettait parfois dans une forme d’inconfort. Je me suis posée la question de leur compatibilité avec des interventions que je voulais constructivistes, systémiques et visant l’arrêt des tentatives de solutions. Au fur et à mesure de ma réflexion et de ma pratique, j’ai finalement décidé de faire sans… Je me propose de partager avec vous ce cheminement vers une pratique qui n’est pas toujours simple mais que je trouve nettement plus confortable.

Lire la suite »

Ni coachs, ni thérapeutes, mais qu’est ce qu’on fout là ?


Rencontres de PARADOXES

Communication à la XIIIème journée de Rencontre de Paradoxes, le 4 octobre 2014
Selva DEMAUX, Cécile MINGALON, psychologues, conseils pour les médias

Nous ne sommes ni coach, ni thérapeutes
Nous sommes des psy-marketeuses, missionnées par des grandes chaînes de Télévision pour optimiser l’audience de magazines, de jeux, de séries télévisées, …Nous ne travaillons pas sur des problématiques relationnelles, et nous ne nous sommes pas formées à l’approche de Palo Alto pour intégrer de nouveaux outils à notre catalogue de méthodes.
Pourtant, le modèle a silencieusement, mais profondément modifié notre manière de travailler.
Et c’est le plus souvent sous la forme de formules puissantes qu’il s’invite ; en particulier, au travers de celles que l’on a appellera dorénavant nos 4 Fantastiques :
- 1€ pour le coup de marteau, 99 pour savoir où le mettre
- M’enfin, ça dépend du contexte !
- Houla ! pas trop vite sur les solutions 
- C’est pas plus vrai qu’aut’chose

Lire la suite »

Le coaching d’équipe sous l’influence du modèle de Palo Alto. Partage et échanges

Rencontres de PARADOXES

Communication à la huitième journée de Rencontre de Paradoxes, 11 octobre 2009
Laurence Moryoussef, coach

Après avoir sensiblement modifié ma pratique de coaching individuel avec le modèle de Palo Alto, j’ai tenté de reconsidérer mes accompagnements d’équipe en m’appuyant davantage sur les prémisses systémiques et constructivistes. Cela m’a conduit à répondre de façon empirique aux questions suivantes : que faire de la notion de contrainte en équipe ? Comment à partir d’un objectif de type team building arriver à une problématisation de la demande ? Comment passé d’une plainte individuelle à un problème au sens du modèle ? Comment conduire les co-équipiers à se positionner par rapport à la plainte exprimée par le manager ? Que conserver de mon ancienne pratique et comment intégrer ces outils de façon cohérente avec une approche fondée sur le modèle ? Quels contextes et quels clients pour une telle approche ? J’ai fonctionné par tâtonnements, par essais/erreurs, tout en étant évidemment soucieuse de la satisfaction des clients. Je me propose de partager et de prolonger avec vous cette réflexion…

Lire la suite »

L’aide sous contrainte psychologique dans les institutions d’accompagnement médico-social : la systémique au service d’une posture clinique éthique

Rencontres de PARADOXES

Communication à la sixième journée de Rencontre de Paradoxes, 20 octobre 2007
Aleksandra Kosinska, psychologue

Résumé: Les institutions du secteur médico-social ont souvent, comme point commun, de vouloir le bien des sujets qu’elles reçoivent. Ainsi leur vocation majeure serait d’aider leurs usagers dans les problématiques qu’ils rencontrent. Il arrive ordinairement que plus le souhait d’aider l’autre est puissant, plus fort est le risque d’apparition d’un terrain particulièrement propice à l’injonction d’aide sous contrainte ; et ceci en dépit des efforts importants visant à mener un travail de qualité, en accord avec les projets d’établissements.

Lire la suite »

Résister pour mieux coacher : échos d’une rencontre entre l’esprit des Heyokas et le modèle de Palo Alto

Rencontres de PARADOXES

Communication à la sixième journée de Rencontre de Paradoxes, 20 octobre 2007
Sylvie Dorchies, psychosociologue

Résumé : Face à la demande de coaching, compte tenu des « tentations » du marché, l’intervenant systémique a fort à faire pour préserver son cadre stratégique et son efficacité. Dans ce contexte, nous verrons que savoir résister à la demande devient une compétence majeure pour le coach Palo Altien. Très en amont de l’accompagnement, il contrarie les demandes formulées par des interventions paradoxales qui dérangent les « commandements » établis. La posture et les savoir-faire utilisés s’apparentent à ceux des Heyokas, figures symboliques des Sioux Lakotas. Des exemples d’intervention permettront d’illustrer comment s’incarnent ces êtres « contraires » dans la pratique du modèle et quels sont les opportunités et les risques associés.

Lire la suite »

Au commencement était la plainte… Réflexions sur le processus de questionnement

Rencontres de PARADOXES

Communication à la cinquième journée de Rencontre de Paradoxes, 14 octobre 2006
docteur Chantal Gaudin, psychiatre

Résumé : Autour de la plainte a lieu la rencontre singulière patient/thérapeute qui aboutira, peut-être, à un changement. Pour potentialiser cette émergence, le thérapeute palo altien adopte une démarche stratégique. Mais comment suivre une stratégie sans tomber dans le piège des classifications, des protocoles, rigides, normatifs et enfermants ?
Quels sont les principes de raisonnement qui fonderont la hiérarchie et la pertinence des questions posées ? A quel point pouvons-nous nous appuyer sur la théorie des types logiques de Whitehead et Russell pour nous guider dans le recueil, le tri et l’utilisation de l’information ?

Lire la suite »

S’il vous plaît changez-le ! Le coaching sous contrainte

Rencontres de PARADOXES

Communication à la Première Journée d’Étude de Paradoxes, 19 octobre 2002

Brigitte Virginet, consultante, coach

Résumé :Un des postulats de base de l’intervention systémique brève étant que le problème se situe dans l’interaction entre la personne et son environnement, le coach ne peut évidemment pas accepter une injonction du type: « changez-le moi ».
Lire la suite »

De qui est ce que je me plains? Ou de l’intérêt de placer les sacs de noeuds dans une boîte noire

Rencontres de PARADOXES

Communication à la Première Journée d’Etude de Paradoxes, 19 octobre 2002
Docteur Georges ELKAN, pédopsychiatre

Résumé: Marie est une jolie petite peste de 5 ans ouvertement grossière et autour de qui la communication s’organise sur un mode très conflictuel. Elle provoque, on la punit et symétriquement, on la punit et elle provoque.

Lire la suite »