Articles liés à ‘hypnose’

François Roustang nous a quittés le 23 novembre 2016.

Actualités, Divers

Ce thérapeute au parcours étonnant, philosophe, ex-Jésuite, ex-psychanalyste et enfin hypnothérapeute, était un fin connaisseur du travail de Gregory Bateson et un adepte du paradoxe.
Depuis la publication de son « Influence », virulente critique de la psychanalyse dans lequel il présente les apports de Milton Erickson et de Gregory Bateson, son influence accompagne notre travail.

De séminaires en supervisions nous avons eu maintes fois l’occasion de nous frotter à son esprit aiguisé, à ses provocations, à sa culture encyclopédique et surtout à son immense humanité.

En 2006, il avait participé au colloque organisé par l’Institut Gregory Bateson pour le cinquantenaire de la parution de l’article fondateur sur la théorie de la double contrainte.

Nous gardons précieusement en mémoire les deux premières règles de son « Petit guide du changement » :

« RÈGLE I : Le changement de la relation à soi, aux autres et à l’environnement est en proportion inverse de la volonté de changement.  (…)

RÈGLE II : Pour modifier la relation à soi, aux autres et à l’environnement, il faut s’en retirer. La force de la modification sera proportionnelle à l’ampleur et à l’intensité du retrait. »

©I.Bouaziz C.Gaudin/ Paradoxes

F.Roustang, 2010

François Roustang

Actualités, Divers

Samedi 19 novembre nous participions à la journée organisée par l’AFEHM sur le travail de François Roustang.
C’est avec une grande tristesse que nous venons d’apprendre sa mort dans la nuit du 22 au 23 novembre 2016.
Nous étions en train d’écrire un compte rendu de ce colloque et nos réflexions sur l’influence que François a eu sur l’évolution de notre pratique.
Il sera prochainement en ligne sur le site de Paradoxes

« 15 ans de problèmes … et j’en veux encore! »

Rencontres de PARADOXES, communications courtes

Communication à la XIVème journée de Rencontre de Paradoxes, le 17 octobre 2015
Isabelle LAMBION, psychologue.

Cela fait quinze ans que non satisfaite d’avoir à régler certains problèmes personnels, je m’amuse à me mêler de ceux des autres dans l’espoir de les aider à y trouver des solutions.
Je propose de faire le bilan d’une aventure humaine bousculante mais passionnante.
Il sera question, en particulier, de ma conjugaison d’une pratique de psychothérapeute en libéral avec deux autres activités professionnelles, à savoir l’enseignement de la psychologie dans une école supérieure et un travail de psychologue et psychothérapeute en maison médicale.

Lire la suite »

Hypnose, paradoxe, non-vouloir : deux outils et une posture pour un changement écologique

Communications

Communication au 20ème congrès mondial d’Hypnose, Paris, 27 au 29 aout 2015
Irène BOUAZIZ et Chantal GAUDIN, psychiatres

Résumé :
Si Milton Erickson et Gregory Bateson nous ont mis sur la voie d’une autre façon de comprendre et de traiter les problèmes humains, ils nous ont aussi alertés sur les répercussions écologiques du changement.
De même que les progrès des sciences et techniques nous rendent capables de transformer le monde dans lequel nous vivons, avec les dangers que nous connaissons, l’avancée des connaissances en psychologie et la multiplication des méthodes nous font courir le risque de devenir capables d’obtenir presque tous les changements souhaités. Si nous sommes tous, bien légitimement, désireux d’utiliser les méthodes les plus efficaces pour aider, le risque que le changement visé ne se trouve pas en accord avec un environnement en constante évolution est grand.
Nous sommes tous les jours émerveillées, en utilisant l’hypnose et/ou le paradoxe, par la façon dont les patients accèdent à leurs propres ressources et à celles de leur environnement. Mais de longues années de pratique clinique nous ont aussi appris que, si la maitrise de la technique est une condition indispensable, elle n’est pas suffisante pour donner à ceux que l’on aide la liberté d’utiliser leurs propres compétences. C’est même parfois l’inverse qui se passe : plus le thérapeute est compétent, moins le patient l’est.
Gregory Bateson regrettait que les cliniciens qui étudiaient le travail d’Erickson n’en aient retenu que les outils, négligeant la dimension particulière de sa « présence systémique ». Cette « présence systémique », cette « disposition du thérapeute » comme l’a parfois dit François Roustang, passe selon lui par une «ouverture à l’indétermination des possibles » et implique de ne pas attendre un résultat spécifique.
Nous montrerons dans cet exposé comment, dans notre pratique quotidienne, la prise en compte de la nature systémique du monde nous conduit à utiliser l’hypnose et le paradoxe dans une posture de non vouloir.
Nous évoquerons les difficultés et les bénéfices qu’il y a à adopter une telle posture.

Lire la suite »

Les clients sont formidables !

Rencontres de PARADOXES

Communication à la XIIIème journée de Rencontre de Paradoxes, 4 octobre 2014
Irène BOUAZIZ, psychiatre

Si, avec le modèle de résolution de problèmes de Palo Alto, le praticien se limite à amener le client à cesser ses efforts pour atteindre son objectif, c’est parce qu’il a confiance. Il a confiance dans les capacités du client à trouver des solutions qui lui conviennent.
L’arrêt des tentatives de solution est compris comme un des éléments qui contribuent à créer un contexte favorable pour que le client accède à ses ressources. Un contexte favorable … pour peu qu’on ne le pollue pas trop…
Quelques réflexions autour d’une technique hybride: paradoxe et hypnose
.
Lire la suite »

La Thérapie Brève Systémique : 20 ans d’amour et… on l’aime toujours !

Rencontres de PARADOXES, communications courtes

Communications à la XIIème journée de Rencontre de Paradoxes, 5 octobre 2013
Georges ELKAN, pédopsychiatre, Chantal GAUDIN psychiatre, Irène BOUAZIZ psychiatre

1993: Trois psychiatres en quête d’une issue au désespoir institutionnel se forment à la Thérapie Brève de Palo Alto.
20 ans plus tard, ils la pratiquent et l’aiment toujours. Pourquoi ?
A une époque d’obsolescence galopante où les modèles thérapeutiques se périment aussi vite que les téléphones mobiles, comment cela est-il donc possible ? Restent-ils envoutés par sa beauté ? Se sont-ils sclérosés sous l’effet de sa simplicité ? Ou bien sont-ils dans l’illusion délirante qu’ils ont trouvé LA méthode qui peut tout résoudre ? ou  autre chose …Eux-mêmes le savent-ils ?

Lire la suite »

Prescrire le symptôme : une expérience de réalité virtuelle.

Communications

Communication au VIIème forum de la Confédération Francophone d’Hypnose et de Thérapies Brève  (CFHTB)  2-4 juin 2011, Biarritz

Docteur Irène Bouaziz, psychiatre

Résumé :
De toutes les tâches thérapeutiques, la prescription de symptôme est certainement la plus périlleuse à envisager pour le thérapeute et la plus difficile à accepter pour le patient : « Vous voulez perdre 20 kilos ? Alors, prenez-en 20 ! »
De Viktor Frankl aux pionniers de l’Ecole de Palo Alto, en passant par Milton Erickson, l’injonction paradoxale, bien comprise et bien utilisée, se montre un outil thérapeutique aussi efficace qu’intriguant :

Lire la suite »

L’écoute, un anxiolytique pour le thérapeute

Communications

Communication au VIIème forum de la Confédération Francophone d’Hypnose et de Thérapies Brèves (CFHTB) 2,3 et 4 juin 2011, à Biarritz
Docteur Chantal GAUDIN, psychiatre

Résumé :
Tout psychothérapeute se soucie de sa capacité à comprendre les plaintes de son patient et à le soulager de ses souffrances. C’est pourquoi, tout au long de notre carrière, nous nous engageons dans une formation continue afin d’apprendre les techniques les plus efficaces. Mais en remplissant ainsi notre boite à outils, n’y a-t-il pas danger ? Danger de se rassurer à trop bon compte ?

Lire la suite »

7ème forum de la CFHTB

Comptes rendus (séminaires/colloques/conférences)

7ème Forum de la Confédération Francophone d’Hypnose et de Thérapies Brèves Biarritz 2, 3 et 4 juin 2011

CFHTB 2011

La Confédération Francophone d’Hypnose et de Thérapies Brèves  (CFHTB) fédère actuellement 23 associations qui œuvrent à la reconnaissance de l’hypnose et des thérapies brèves. Le 7ème forum se tient cette année à Biarritz.

Quelques membres de notre association y participent et vous donnent chaque soir leurs impressions, sur le vif. Des comptes rendus plus élaborés seront mis en ligne par la suite, au gré des inspirations

Lire la suite »

Dites-moi que mon mari est un salaud

Rencontres de PARADOXES, communications courtes

Communication à la farandole de la neuvième journée de Rencontre de Paradoxes, 16 octobre 2010
Désirée Aellen-Waelti, Psychologue-Psychothérapeute FSP/AVP

Lire la suite »

Sixième Forum de la Confédération francophone d’Hypnose et de Thérapies Brèves

Comptes rendus (séminaires/colloques/conférences)

Sixième Forum  de la CFHTB,  Nantes, 7, 8 et 9 mai 2009
Compte rendu par Irène Bouaziz et Chantal Gaudin

La CFHTB (Confédération francophone d’Hypnose et de Thérapies Brèves) a été fondée en 1996. Actuellement, elle a essentiellement pour but d’harmoniser les programmes de formation à l’hypnose et aux psychothérapies brèves et d’organiser, depuis 1997, des rencontres.

Lire la suite »

Nantes 2009, impressions générales

Comptes rendus (séminaires/colloques/conférences)

Sixième Forum de la Confédération francophone d’Hypnose et de Thérapies Brèves, 7 au 9 mai 2009
Marianne Orvoën

Lire la suite »

Humour, paradoxe et hypnose. Contributions à l’éthique

Comptes rendus (séminaires/colloques/conférences)

Les Quatrièmes Transversales de Vaison-la-Romaine. 9, 10 et 11 mai 2008
Compte rendu par Irène Bouaziz et Chantal Gaudin

Lire la suite »

Douleur, souffrance et hypnose, empreintes et chemins

Comptes rendus (séminaires/colloques/conférences)

Les Troisièmes Transversales de Vaison-la-Romaine. 25, 26 et 27 mai 2006
Compte rendu d’Irène Bouaziz et de Chantal Gaudin

Vaison-la-Romaine, charmante petite ville de Provence connue pour ses ruines gallo-romaines et sa cité médiévale, est aussi un haut lieu de l’hypnose francophone depuis 1987.
Y ont vu le jour les dix premiers numéros de Phoenix, première revue d’hypnose francophone, puis, en 1990, l’Institut Milton H. Erickson d’Avignon Provence (association loi 1901, membre de la Fondation Erickson (U.S.A.)).
Après avoir organisé les deux premiers Forums de la Confédération Francophone d’Hypnose et de Thérapies Brèves en 1997 et 2000, l’Institut Milton H. Erickson d’Avignon Provence propose tous les deux ans, depuis 2002, les Transversales, rencontres entre professionnels autour de l’hypnose enrichies par des incursions du côté de la création artistique et de l’humour.

Lire la suite »

Par delà la douleur et la souffrance : le paradoxe créatif

Communications

Communication aux troisièmes Transversales de Vaison-la-Romaine
Douleur, souffrance et hypnose. Empreintes et chemins. 25-27 mai 2006

Docteur Irène Bouaziz

«S’il est un domaine où l’on n’ose rarement s’aventurer avec le paradoxe, c’est bien celui de la souffrance et de la douleur. Plus qu’ailleurs, la crainte de faire du mal tend à pousser le thérapeute dans la voie du réconfort, de la réassurance. Pourtant, aussi difficile cela puisse-t-il être, le paradoxe est un moyen précieux pour rejoindre le patient dans sa souffrance et lui offrir des opportunités de soulagement inédites.»

Lire la suite »