Thérapie Brève et Intervention Systémiques (modèle de Palo Alto)

Thérapie/médecine


L’implicite ou les fleurs du silence

L’implicite ou les fleurs du silence

Georges Elkan, pédopsychiatre Qu’est-ce qui est transmis quand on communique ? Ce qu’on choisit de transmettre et bien d’autres choses dont on maîtrise plus ou moins la forme et la teneur. L’implicite fait partie de ces informations volontairement, ou pas trop,...

« 15 ans de problèmes … et j’en veux encore! »

Communication à la XIVème journée de Rencontre de Paradoxes, le 17 octobre 2015 Isabelle LAMBION, psychologue. Cela fait quinze ans que non satisfaite d’avoir à régler certains problèmes personnels, je m’amuse à me mêler de ceux des autres dans l’espoir de les aider à...

Les clients sont formidables !

Communication à la XIIIème journée de Rencontre de Paradoxes, 4 octobre 2014 Irène BOUAZIZ, psychiatre Si, avec le modèle de résolution de problèmes de Palo Alto, le praticien se limite à amener le client à cesser ses efforts pour atteindre son objectif, c’est parce...

Bavarder et travailler

Communication à la XIIIème journée de Rencontre de Paradoxes, 4 octobre 2014 Georges ELKAN, pédopsychiatre En classe, bavarder est sensé empêcher le travail. En consultation, on bavarde souvent, et justement, c’est alors qu’on travaille. En thérapie brève, on...

Solving problems within school organizations

Communication à la XIIème journée de Rencontre de Paradoxes, 5 octobre 2013 Karin Schlanger, psychologue, directrice du Centre de Thérapie Brève du Mental Research Institute de Palo Alto (Californie) pour la version  française : La résolution de problèmes en milieu...

La résolution de problèmes en milieu scolaire

Communication à la XIIème journée de Rencontre de Paradoxes, 5 octobre 2013 Karin Schlanger, psychologue, directrice du Centre de Thérapie Brève du Mental Research Institute de Palo Alto (Californie) Version originale en anglais: Solving problems within school...

Des bienfaits de se prendre les pieds dans le tapis…

Communication à la XIème journée de Rencontre de Paradoxes, 13 octobre 2012 Jean-Philippe VERON, psychologue, psychothérapeute, ostéopathe La simplicité du modèle de la thérapie brève est assez rassurante pour le thérapeute débutant : les étapes sont limpides, donc...

Comment le paradoxe vient-il au thérapeute ?

Communication à la dixième journée de Rencontre de Paradoxes, 15 octobre 2011 Vania TORRES-LACAZE, thérapeute et coach Utiliser le paradoxe fait souvent peur au jeune thérapeute en apprentissage. Comment, en le vivant, il a été possible d’expérimenter les effets...