Articles liés à ‘Bateson’

Enseigner Palo Alto en management interculturel : un retour aux sources.

Rencontres de PARADOXES, communications courtes

Jean MASSELIN, psychologue du travail, formateur
Communication à la XVème journée de Rencontre de Paradoxes, le 15 octobre 2016

Le paysage de la formation interculturelle en entreprise est dominé par les approches typologiques, qui ont en commun de chercher à cartographier les cultures selon différentes dimensions.
A minima, ces formations ont le mérite de sensibiliser à l’existence de différentes manières de voir le monde…
Pourtant, elles fournissent relativement peu de clés pratiques aux managers sur la manière d’aborder ces situations complexes. Pire, dans certains cas, elles contribuent à figer des différences dans l’esprit de leurs utilisateurs, ce qui peut s’avérer tout à fait contre-productif au regard de l’objectif initial : permettre à des personnes de cultures différentes de travailler ensemble.
C’est ici que l’approche de Palo Alto, dont les origines sont justement en partie issues des travaux anthropologiques de Grégory Bateson, présente une alternative non seulement intellectuellement plus complète mais aussi plus respectueuse que les « outils » couramment commercialisés.
Lire la suite »

Boucles, injonctions, contextes: un décodage systémique des problématiques humaines

Rencontres de PARADOXES

Communication à la XIVème journée de Rencontre de Paradoxes, le 17 octobre 2015
Irène BOUAZIZ et Chantal GAUDIN, psychiatres, Pierre-Jacques BARTHE, coach

Adopter un regard systémique sur les situations dans lesquelles on nous demande d’intervenir signifie décoder les messages échangés. En nous intéressant plus précisément à la dimension ordre (l’injonction) des messages et au contexte dans lequel les échanges ont lieu, la complexité des situations se trouve réduite et le système pertinent se dessine plus clairement.
A partir d’exemples de situations individuelles et collectives, de thérapie comme de coaching, nous illustrerons l’utilité de la « formule » du décodage systémique : QDAQQ QRO DQC (Qui Demande A Qui Quoi ? Quelle Réponse Obtient-il ? Dans Quel Contexte ?).

Lire la suite »

Hypnose, paradoxe, non-vouloir : deux outils et une posture pour un changement écologique

Communications

Communication au 20ème congrès mondial d’Hypnose, Paris, 27 au 29 aout 2015
Irène BOUAZIZ et Chantal GAUDIN, psychiatres

Résumé :
Si Milton Erickson et Gregory Bateson nous ont mis sur la voie d’une autre façon de comprendre et de traiter les problèmes humains, ils nous ont aussi alertés sur les répercussions écologiques du changement.
De même que les progrès des sciences et techniques nous rendent capables de transformer le monde dans lequel nous vivons, avec les dangers que nous connaissons, l’avancée des connaissances en psychologie et la multiplication des méthodes nous font courir le risque de devenir capables d’obtenir presque tous les changements souhaités. Si nous sommes tous, bien légitimement, désireux d’utiliser les méthodes les plus efficaces pour aider, le risque que le changement visé ne se trouve pas en accord avec un environnement en constante évolution est grand.
Nous sommes tous les jours émerveillées, en utilisant l’hypnose et/ou le paradoxe, par la façon dont les patients accèdent à leurs propres ressources et à celles de leur environnement. Mais de longues années de pratique clinique nous ont aussi appris que, si la maitrise de la technique est une condition indispensable, elle n’est pas suffisante pour donner à ceux que l’on aide la liberté d’utiliser leurs propres compétences. C’est même parfois l’inverse qui se passe : plus le thérapeute est compétent, moins le patient l’est.
Gregory Bateson regrettait que les cliniciens qui étudiaient le travail d’Erickson n’en aient retenu que les outils, négligeant la dimension particulière de sa « présence systémique ». Cette « présence systémique », cette « disposition du thérapeute » comme l’a parfois dit François Roustang, passe selon lui par une «ouverture à l’indétermination des possibles » et implique de ne pas attendre un résultat spécifique.
Nous montrerons dans cet exposé comment, dans notre pratique quotidienne, la prise en compte de la nature systémique du monde nous conduit à utiliser l’hypnose et le paradoxe dans une posture de non vouloir.
Nous évoquerons les difficultés et les bénéfices qu’il y a à adopter une telle posture.

Lire la suite »

Dixième anniversaire de l’association Paradoxes

Rencontres de PARADOXES

Allocution d’ouverture à la dixième journée de Rencontre de Paradoxes, 15 octobre 2011
Irène Bouaziz, Georges Elkan, Chantal Gaudin

Il était une fois un petit groupe de médecins, trois psychiatres et une neurologue, enthousiasmés par les changements apportés à leur pratique par leur formation à la Thérapie Brève de Palo Alto.
Lire la suite »

Systémique , Paradoxal et Bref

Rencontres de PARADOXES, communications courtes

Le cas d’Antoine, un tricotage palo-altien ou que savons-vous vraiment de la façon dont ça marche ?

Communication à la farandole de la neuvième journée de Rencontre de Paradoxes, 16 octobre 2010
Francine Pierre, psychologue

Lire la suite »

Stratégie et coévolution dans la relation thérapeutique : « On ne peut y arriver en n’y pensant pas; on ne peut y arriver en y pensant ! »

Rencontres de PARADOXES

Communication à la huitième journée de Rencontre de Paradoxes, 11 octobre 2009
Jean-Jacques Wittezaele, psychologue

Le choix de notre métier nous conduit à nous laisser toucher par la souffrance de nos patients et à y réagir de façon à leur apporter le soulagement qu’ils attendent ou espèrent. Le processus d’intervention est donc orienté vers un objectif, même si celui-ci peut évoluer au cours de l’interaction thérapeutique. Entre les dangers du « but conscient », souvent évoqués par Bateson, et le risque d’une dérive de régulation par feed-back décevante (parfois liée à une incompétence technique du thérapeute), comment ce dernier doit-il se calibrer en tenant compte à la fois de la nécessité d’aider et de l’impossibilité de le vouloir…?

Lire la suite »

La logique du paradoxe thérapeutique: de la provocation à la compréhension

Rencontres de PARADOXES

Communication à la septième journée de Rencontre de Paradoxes, 11 octobre 2008
Docteurs Irène Bouaziz et Chantal Gaudin, psychiatres

52 ans après la publication de l’article fondateur sur la double contrainte il apparait que le paradoxe « thérapeutique » se pratique sous deux formes bien différentes.
Selon la posture adoptée par le thérapeute, le paradoxe devient un coup de pied aux fesses qui projette vers l’objectif ou une mise en suspens de la tension vers l’objectif qui redonne de la liberté.
Les adeptes du paradoxe-coup-de-pied-aux-fesses manient la provocation, la dérision ou l’ironie, les tenants du paradoxe-mise-en-suspens-de-la-tension optent au contraire pour une compréhension profonde, pour une adhésion à la logique qui préside au symptôme.
Les deux approches donnent des résultats. Pourquoi adopter l’une plutôt que l’autre ? Relèvent-elles des mêmes prémisses ?

Lire la suite »

Colloque Bateson-Palo Alto. La double contrainte, 50 ans après…

Comptes rendus (séminaires/colloques/conférences)

Colloque du 18 et 19 novembre 2006, grand amphithéâtre de la Sorbonne, Paris
Compte rendu d’Irène Bouaziz et de Chantal Gaudin

Les évènements autour de Gregory Bateson et de l’Ecole de Palo Alto sont particulièrement rares en France.
Aussi ce colloque, à l’initiative de l’Institut Gregory Bateson de Liège, a-t-il été un grand moment dans un des lieux les plus prestigieux de Paris.

Lire la suite »

Des prémisses à la posture : pour un paradoxe écologique

Rencontres de PARADOXES

Communication à la quatrième Journée de Rencontre de Paradoxes, 15 octobre 2005
docteur Irène Bouaziz, psychiatre

Résumé :
Choisir de travailler avec le modèle de résolution de problèmes humains de l’approche de Palo Alto implique, théoriquement, l’acceptation du package complet: prémisses constructivistes et systémiques, stratégie paradoxale, outils.
Lire la suite »

Danger de vie, danger de mort ?

Communications

Communication au quatrième Forum de la Confédération francophone d’Hypnose et de Thérapie Brève, les 2, 3 et 4 juin 2005, à Saint-Malo
Docteur Chantal Gaudin

Vers une écologie de la thérapie… Un intitulé qui a de quoi appâter une psychiatre praticienne de la Thérapie Brève Systémique de Palo Alto. En effet, chacun sait à quel point les travaux de Gregory Bateson et de son équipe sur la communication ont profondément influencé le développement des approches systémiques.

Lire la suite »

Allocution d’ouverture à la troisième Journée d’Étude de Paradoxes, 16 octobre 2004

Rencontres de PARADOXES

et hommage à Gregory Bateson à l’occasion du centième anniversaire de sa naissance

Lire la suite »