Articles liés à ‘coaching’

Comment l’approche paradoxale m’a réconciliée avec moi-même

Actualités, Rencontres de PARADOXES, communications courtes

Communication à la XVIème journée de Rencontre de Paradoxes, le 7 octobre 2017 Brigitte Quinton, CFACM = coach, facilitatrice, auteur, comédienne et metteur en scène…vous voyez le problème ?

Coach, chercheur, pédagogue mais aussi auteur, comédienne, metteur en scène et clown, dans une culture française où le titre fait l’être, j’ai avancé masquée pendant quinze ans, presque honteuse de cette déviance à la norme, donnant à voir à mes interlocuteurs uniquement la facette qu’ils attendaient : celle qui serait admise dans leur contexte. J’ai eu envie de vous conter comment l’approche systémique paradoxale m’a enfin autorisée à me réunifier. Unité de temps, de lieu et d’action… qu’est-ce ce qu’est un problème au sens Palo Altien, sinon une scène extraite du film de nos vies ? Celui dont nous sommes les acteurs, perpétuels improvisateurs, mais dont nous aimerions tant pouvoir être auteurs, réalisateurs et metteur en scène… « Le monde entier est un théâtre, et tous, hommes et femmes, n’en sont que les acteurs » disait le grand William Shakespeare. Et si ce n’était que sa vision du monde ?

Lire la suite »

Coaching ou thérapie : une question de vision du monde…

Actualités, Rencontres de PARADOXES, communications courtes

Communication à la XVIème journée de Rencontre de Paradoxes, le 7 octobre 2017
Pierre-Jacques Barthe, consultant et coach
Illustrations de Jacques Barthe

Les formations au coaching, comme de nombreux articles sur le sujet, insistent sur la nécessité de distinguer coaching et thérapie. Des avertissements répétés nous alertent sur les contre-indications à un coaching, sur la frontière à ne pas franchir avec la thérapie.
Avec toutes ces mises en garde, il y a de quoi s’interroger et hésiter devant certains cas : Est-ce du coaching ou de la thérapie ? Si certains définissent le coaching comme « la thérapie du bien portant » et que la thérapie est « une manière de traiter une maladie » que deviennent ces définitions dans le modèle non normatif et non pathologisant de l’Ecole de Palo Alto ?

Lire la suite »

L’Intervention Systémique Paradoxale dans le contexte du Lean (amélioration continue)

Rencontres de PARADOXES

Communication à la XIVème Journée de Rencontre de  Paradoxe, 17 octobre 2015
Olivier Gaudichau, Expert Lean & Coach Palo Alto

Résumé : Lean et approche de Palo Alto évoluent dans deux univers quasi parallèles et ne se rencontrent pas dans les organisations. Pourtant, dès que l’on a posé correctement ce qu’est le Lean, sort un thème fondamental d’action en commun autour de la Résolution de problème, champ que revendiquent le Lean et l’approche de Palo Alto. Ce sont des problèmes un peu différents, pris à des niveaux un peu différents mais qui s’enrichissent de cette réflexion croisée. Et si le Lean, regardé avec les yeux de Palo Alto, était une vision du monde particulière par son efficacité et sa capacité à transformer la vision du monde de ceux qui le pratiquent ? Au final, l’un et l’autre peuvent s’accorder sur un objectif : celui d’augmenter le champ des possibles dans leurs interventions respectives. Et au quotidien ? Si le coaching tente parfois de s’adjoindre au Lean pour le changement des hommes et des processus, l’approche de  Palo Alto est celle qui pourrait s’allier le mieux en posant un regard systémique sur les problèmes et en travaillant le plus en amont possible à préserver ou accroître, pour les acteurs, la marge de manœuvre qui rend possible la transformation.

Lire la suite »

Equipes : comment faire des interactions le seul outil d’intervention ?

Rencontres de PARADOXES

Communication à la XIIIème journée de Rencontre de Paradoxes, 4 octobre 2014
Laurence MORYOUSSEF, coach

Les habitudes des entreprises, les réflexes de nos clients ainsi que la pratique courante des consultants ont contribué à créer un consensus autour de l’utilisation d’outils lorsqu’on intervient auprès d’une équipe. Outils théoriques, outils de diagnostic, outils d’animation. Leur utilisation me mettait parfois dans une forme d’inconfort. Je me suis posée la question de leur compatibilité avec des interventions que je voulais constructivistes, systémiques et visant l’arrêt des tentatives de solutions. Au fur et à mesure de ma réflexion et de ma pratique, j’ai finalement décidé de faire sans… Je me propose de partager avec vous ce cheminement vers une pratique qui n’est pas toujours simple mais que je trouve nettement plus confortable.

Lire la suite »

La préparation de l’entretien tripartite, un moment clé dans le coaching

Rencontres de PARADOXES, communications courtes

Communication à la XIIIème journée de Rencontre de Paradoxes, 4 octobre 2014
Marie-Laure VOISARD, coach d’entreprise

La séance tripartite (entreprise, coaché et coach) a pour but de définir le contrat de coaching en entreprise. Dans une approche systémique, le coach prend en compte tous les acteurs concernés, la dimension hiérarchique et la part de contrainte dans la demande de changement. Cette réunion doit être préparée par des rendez-vous individuels avec les différents acteurs. Durant ces entretiens, le coach aide la ligne hiérarchique à clarifier sa demande de changement vis-à-vis du coaché. Les attentes et les enjeux seront ainsi mieux explicités lors de la tripartite, ce qui favorisera la réussite du coaching.
A travers des exemples, nous regarderons : quels sont les acteurs pertinents et dans quel ordre les rencontrer, quel est le contenu des entretiens selon les interlocuteurs, comment ces entretiens constituent déjà une intervention sur le système.

Lire la suite »

Commencer une formation par la fin: Les joies et les peines d’un voyage de Palo Alto au coaching généraliste

Rencontres de PARADOXES, communications courtes

Communication à la XIIIème journée de Rencontre de Paradoxes, 4 octobre 2014
Raffaella BOTTINO, consultante, dé-formatrice

J’ai fait les choses à l’envers : une formation en 3 cycles à l’approche de Palo Alto AVANT une formation de coach généraliste.  « Pourquoi as-tu fait ça ? », m’a-t-on demandé ?  Je pense que c’était, peut être, pour me conformer à l’idée répandue que « quand même les bases sont essentielles pour avancer ! ».
Mais… est-il vraiment vrai que pour être un bon professionnel il faut connaître les bases ? Faut-il savoir que le feu est « la production d’une flamme et la dégradation visible d’un corps par une réaction chimique exothermique d’oxydation appelée combustion » pour allumer une cigarette ?
Qu’est ce que cela fait d’avoir fini là où les autres commencent ? Je vous invite à ce voyage à rebours. Lire la suite »

En quête de la maîtrise du modèle : est-il nécessaire d’être expert du modèle pour l’utiliser avec bonheur ?

Rencontres de PARADOXES

Communication à la XIIème journée de Rencontre de Paradoxes, 5 octobre 2013
Catherine CONTI, consultante, formatrice

Lorsque l’on fait le choix d’un modèle, cela peut-être avec l’espoir qu’il nous rende plus pertinent dans notre pratique professionnelle. On se met à l’apprendre, on s’astreint à une pensée cohérente et régulière, dans le respect de ses principes. On peut aussi y entrer avec la croyance qu’il est enfin « le bon », comme attiré par la promesse d’intelligence qu’il dégage lorsqu’on écoute ceux qui semblent si bien le maîtriser déjà. Et l’on peut s’engager dans cette quête à faire de même, à vouloir exceller dans l’utilisation de sa rhétorique sophistiquée, si possible avec élégance et brio.
Mais la question de l’utilisation efficace d’un modèle, et de celui-ci en particulier, se pose-t-elle réellement en termes de « vérité et d’exactitude d’un savoir technique » ? Dans mon histoire, il y a 7 ans,  j’ai abordé ce modèle à la fois séduite et méfiante. Peut-être cette distance était-elle le meilleur moyen de me préserver d’un idéalisme dogmatique, ou d’une possible arrogance intellectuelle.
Au-delà de faire la démonstration d’un esprit habile, comment trouver son chemin avec ce modèle ? Cette communication est le partage de ce qui s’est enclenché pour moi, et avec mes clients, au cours de cet apprentissage.

Lire la suite »

Comment gérer le stress dans l’entreprise avec le modèle de Palo Alto?

Rencontres de PARADOXES

Communication à la dixième journée de Rencontre de Paradoxes, 15 octobre 2011
Sylvie Dorchies, psychosociologue

La gestion du stress et des risques psychosociaux est un sujet d’actualité. Pour autant, le problème de la souffrance au travail a toujours existé. Comment aider les personnes à retrouver des marges de manœuvre,  être en capacité de poser leurs limites et sortir des zones de souffrance? Le modèle de Palo Alto appliqué à la gestion du stress dans l’entreprise apporte des résultats significatifs.  Analyse d’une pratique d’intervention où il ne s’agit plus de vouloir réduire le stress mais au contraire lui redonner toute sa légitimité et profiter de ses fonctions.
Lire la suite »

Choisir Palo Alto, de l’inconscience à la folie.

Rencontres de PARADOXES, communications courtes

Ou quand la vie, c’est la liberté de mouvement.
Communication à la dixième journée de Rencontre de Paradoxes, 15 octobre 2011

Emmanuel Muh, consultant et coach

A travers un témoignage, nous essaierons de comprendre pourquoi un jeune coach, formé au métier par ailleurs, pourrait aujourd’hui choisir le modèle de Palo Alto et les conséquences éventuelles sur sa pratique.
Lire la suite »

Retour sur un coaching avec un cadre infirmier en milieu hospitalier

Rencontres de PARADOXES, communications courtes

Communication à la farandole de la neuvième journée de Rencontre de Paradoxes, 16 octobre 2010
Bruno BOUSSUGE, coach

Lire la suite »

Relire les maîtres du coaching sous l’éclairage de Palo Alto

Rencontres de PARADOXES

Communication à la septième journée de Rencontre de Paradoxes, 11 octobre 2008
Dominique Delaunay, consultant

L’auteur (de l’exposé) s’interroge. Après avoir construit son approche du coaching avec le béton de l’analyse transactionnelle, les briques du management conceptualisé,  le mastic de l’approche rogérienne, et les isolants des  théoriciens du coaching, il découvre le fluide paradoxal de Palo Alto.

Lire la suite »

Le langage du changement, passer du constat au mouvement : La mise en pratique du modèle de Palo Alto dans une action de transformation des processus/fonctionnements internes et externes au sein d’une équipe de consultants et de leurs assistantes

Rencontres de PARADOXES

Communication à la quatrième Journée de Rencontre de Paradoxes, 15 octobre 2005
Catherine M. Foix, dirigeante


Résumé: Le but de cette intervention est de montrer comment nous avons tiré parti du modèle de Palo Alto, à la fois en interne, pour notre fonctionnement, et dans nos pratiques, dans la manière de faire notre métier, sachant que nous n’avons pas vraiment l’occasion de l’utiliser dans toutes ses facettes.
Lire la suite »

S’il vous plaît changez-le ! Le coaching sous contrainte

Rencontres de PARADOXES

Communication à la Première Journée d’Étude de Paradoxes, 19 octobre 2002

Brigitte Virginet, consultante, coach

Résumé :Un des postulats de base de l’intervention systémique brève étant que le problème se situe dans l’interaction entre la personne et son environnement, le coach ne peut évidemment pas accepter une injonction du type: « changez-le moi ».
Lire la suite »