Articles liés à ‘thérapie brève’

Tribute to Barbara Anger Diaz (1939-2018)

Actualités, Divers

Sad news came to us in early August: the death of Barbara Anger-Diaz, Research Associate of the MRI BTC of Palo Alto, co-founder of the MRI Latino BTC and the Center for Systemic Action of New York-Miami-Mexico (http://www.centerforsystemicaction.com/).

Barbara was born in Germany on January 16, 1939. She immigrated to Mexico City at the age of 7 and later moved to New York at age 16.  She maintained that this multicultural background taught her to be uncertain about what is normal or pathological.

We met her for the first time, in the company of her daughter and colleague Katharina Anger, during the 2nd European Conference of Strategic and Systemic Brief Therapy which was held in Arezzo, Italy, from 9 to 13 November 2005. Her refined and modest stance, which contrasted sharply with the pretentiousness and brusqueness of some of the speakers, seduced us.
We had then the pleasure of getting to know her a little better, during the master class she conducted with Katharina, in Paris in November 2009 at the Circé center.  During these two days, in front of a very small group of participants, we were able to appreciate Barbara’s in-depth knowledge of the history of Brief Therapy, her mastery of the model and the respectful way in which she applied it. We reported on this master class on the Paradoxes website : Deux journées avec des thérapeutes brèves américaines.

Finally, we had the honor of receiving her, with Katharina, in Paris to conduct a master class and to participate in the Xth annual meeting of our association Paradoxes in October 2011. She taught us a lot by evoking what she had remembered from all the years working with the inventors of Brief Therapy and explaining how she and her daughter worked with couples today.
(to read the texts of their two interventions:

Using the « disadvantages of change » and other lessons from our mentors.

To Separate or Not: The Art of Working with Couples

The field has lost a remarkable woman and a great therapist.

To read the french text of this tribute : Hommage à Barbara Anger-Diaz

Katharina allowed us to publish her message :

 » It is with great sadness that I tell you that Barbara passed away this past Thursday, August 2nd.  On June 17th she was diagnosed with metastatic lung cancer.  She soldiered through several weeks of treatment, and faced with diminishing hope for a positive outcome, she decided to refuse all future intervention.  She died surrounded by family and love.

The world has lost one of its brightest lights.  My mother was smart, compassionate, and walked through life with grace.  She was a dedicated teacher, a gifted trainer, and a devoted mentor.  She authored several articles and translated the last book of Heinz von Foerster from its original German.  She loved the field of Brief Therapy and the work we did.   I was fortunate to have had years of presenting and training together with her and we never lost an opportunity to meet somewhere in the world to do so.

She leaves behind her husband Manuel, who many of you have come to know.  Together they steered a great blended family of 9 children, 22 grandchildren and 3 recent great-grandchildren.    We are lucky to have been able to walk with her and have been made better for it.  She was my mother, my colleague and my best friend.  It is impossible to imagine a world without her in it.

In lieu of flowers, we are asking that people do random acts of kindness in Barbara’s name.  Throughout this process she continued to believe in sending goodness into this troubling world.

For those who might want to make a larger contribution, we are asking people to consider donating to RAICES, a nonprofit that has worked for years to provide free and low cost legal services to immigrants and refugees and one that is now working diligently at reunifying thousands of children with their families.   Barbara was herself a refugee from Germany after WWII.  She was an immigrant several times, moving from Germany to Mexico to the US.  She was particularly sensitive to the struggles of immigrants and spoke professionally about the process of acculturation.   Weeks ago when we all learned of the horrific plight of immigrant children in this country, she sobbed.

Please join us in remembering this remarkable woman, Barbara Anger-Diaz, wife, mother, Oma, teacher and friend. »

Katharina Anger, PhD

Hommage à Barbara Anger Diaz (1939-2018)

Actualités, Divers

Une bien triste nouvelle nous est parvenue au début du mois d’août : la disparition de Barbara Anger Diaz, thérapeute associée du CTB du MRI de Palo Alto, co-fondatrice du CTB latino du MRI et du Centre pour l’action systémique de New York-Miami-Mexico (http://www.centerforsystemicaction.com/).

Barabara est née en Allemagne le 16 janvier 1939. Elle a immigré à Mexico à l’âge de 7 ans et a déménagé à New York à l’âge de 16 ans. Elle considérait que son passé multiculturel lui avait appris à ne pas avoir de certitude sur ce qui est normal ou pathologique.

Nous l’avons rencontrée pour la première fois, en compagnie de sa fille et collègue Katharina Anger, lors de la 2ème Conférence européenne de Thérapie Brève Stratégique et Systémique qui s’est tenue à Arezzo, Italie, du 9 au13 novembre 2005. Sa modestie et sa délicatesse, contrastant avec la prétention et la brutalité de certains des intervenants, nous avaient séduites.
Nous avions ensuite eu le bonheur de la connaitre un peu mieux, lors de la master class qu’elle avait animée, avec Katharina, à Paris en novembre 2009, au centre Circé. Au cours de ces deux jours, devant un tout petit groupe de participants, nous avons pu apprécier chez Barbara sa connaissance approfondie de l’histoire de la Thérapie Brève, sa maitrise du modèle et la façon respectueuse avec laquelle elle l’appliquait. Nous avons rendu compte de cette master class sur le site de Paradoxes : Deux journées avec des thérapeutes brèves américaines.

Enfin, nous avons eu l’honneur de la recevoir, avec Katharina, à Paris pour animer une master class et participer à la Xème journée de Rencontre de notre association Paradoxes en octobre 2011. Elle nous avait alors beaucoup appris en évoquant ce qu’elle avait retenu de toutes ces années de travail avec les inventeurs de la Thérapie Brève et en expliquant comment sa fille et elle travaillaient aujourd’hui avec les couples.
Pour lire les textes de leurs deux interventions:
Utiliser les inconvénients du changement et autres leçons de nos mentors
Séparer ou ne pas séparer: l’art de travailler avec les couples.

Une femme remarquable, une grande thérapeute vient de disparaitre.

Pour lire la version anglaise de cet hommage Tribute to Barbara Anger-Diaz

Katharina nous a également autorisés à donner lecture de son message :

 » It is with great sadness that I tell you that Barbara passed away this past Thursday, August 2nd.  On June 17th she was diagnosed with metastatic lung cancer.  She soldiered through several weeks of treatment, and faced with diminishing hope for a positive outcome, she decided to refuse all future intervention.  She died surrounded by family and love.

The world has lost one of its brightest lights.  My mother was smart, compassionate, and walked through life with grace.  She was a dedicated teacher, a gifted trainer, and a devoted mentor.  She authored several articles and translated the last book of Heinz von Foerster from its original German.  She loved the field of Brief Therapy and the work we did.   I was fortunate to have had years of presenting and training together with her and we never lost an opportunity to meet somewhere in the world to do so.

She leaves behind her husband Manuel, who many of you have come to know.  Together they steered a great blended family of 9 children, 22 grandchildren and 3 recent great-grandchildren.    We are lucky to have been able to walk with her and have been made better for it.  She was my mother, my colleague and my best friend.  It is impossible to imagine a world without her in it.

In lieu of flowers, we are asking that people do random acts of kindness in Barbara’s name.  Throughout this process she continued to believe in sending goodness into this troubling world.

For those who might want to make a larger contribution, we are asking people to consider donating to RAICES, a nonprofit that has worked for years to provide free and low cost legal services to immigrants and refugees and one that is now working diligently at reunifying thousands of children with their families.   Barbara was herself a refugee from Germany after WWII.  She was an immigrant several times, moving from Germany to Mexico to the US.  She was particularly sensitive to the struggles of immigrants and spoke professionally about the process of acculturation.   Weeks ago when we all learned of the horrific plight of immigrant children in this country, she sobbed.

Please join us in remembering this remarkable woman, Barbara Anger-Diaz, wife, mother, Oma, teacher and friend. »

Katharina Anger, PhD

Où est passé le paradoxe ?

Rencontres de PARADOXES, communications courtes

Communication à la XIVème journée de Rencontre de Paradoxes, le 17 octobre 2015
Georges ELKAN, pédo-psychiatre

L’originalité de la thérapie brève était un paradoxe. Elle était originale entre autres  parce qu’en délaissant le cheminement sémiologie-pathologie-thérapeutique, elle se trouvait à contre courant de la plupart des autres psychothérapies. A un autre niveau, le paradoxe intervenait comme un des outils favorisant le changement dans les interventions tant d’opportunités que planifiées propres au modèle de Palo Alto.
En 2015, que sont devenues l’originalité initiale de cette pratique et l’utilisation bien spécifique qui y était faite du paradoxe ?

Lire la suite »

Masterclass de Karin SCHLANGER , 15 et 16 octobre 2015, Paris

Séminaires-Masterclass

L’association Paradoxes a le plaisir de recevoir, pour la deuxième fois,  Karin Schlanger, PhD,  psychothérapeute,  directrice du Brief Therapy Center (centre de thérapie brève CTB)  du Mental Research Institut (MRI) de Palo Alto et du Grupo Palo Alto. ( www.grupopaloalto.com)

©Karin Schlanger/Paradoxes

Lire la suite »

Bavarder et travailler

Rencontres de PARADOXES

Communication à la XIIIème journée de Rencontre de Paradoxes, 4 octobre 2014
Georges ELKAN, pédopsychiatre

En classe, bavarder est sensé empêcher le travail. En consultation, on bavarde souvent, et justement, c’est alors qu’on travaille. En thérapie brève, on s’attache à avoir des entretiens structurés autour d’interventions pertinentes et si possible stratégiques. Parfois, ce n’est pas ce qui se passe. Il peut alors être aidant de se référer aux travaux d’Harlene Anderson sur la conversation dans un sens thérapeutique. Lire la suite »

Solving problems within school organizations

Rencontres de PARADOXES

Communication à la XIIème journée de Rencontre de Paradoxes, 5 octobre 2013
Karin Schlanger
, psychologue, directrice du Centre de Thérapie Brève du Mental Research Institute de Palo Alto (Californie)

pour la version  française : La résolution de problèmes en milieu scolaire

Lire la suite »

La résolution de problèmes en milieu scolaire

Rencontres de PARADOXES

Communication à la XIIème journée de Rencontre de Paradoxes, 5 octobre 2013
Karin Schlanger
, psychologue, directrice du Centre de Thérapie Brève du Mental Research Institute de Palo Alto (Californie)
Version originale en anglais: Solving problems within school organizations. Traduction par Pascal Jacquelin.

De plus en plus d’écoles sont devenues des microcosmes qui reflètent la complexité des grandes organisations. Certaines écoles privées sont gérées selon les mêmes principes que les entreprises dont le but est le profit, avec des administrateurs et des enseignants qui ont des intérêts différents. Les premiers ont besoin que les élèves obtiennent de bons résultats aux examens de sorte qu’en retour cela attire davantage d’étudiants payants, tandis que les seconds ont besoin, par vocation, de garder les étudiants impliqués dans l’apprentissage. Ce n’est qu’un exemple de ce qui pourrait créer un problème dans une école quand nous les regardons comme un système. Notre stratégie de résolution de problèmes présente une autre façon de regarder de tels systèmes pour promouvoir un changement efficace.

Lire la suite »

La Thérapie Brève Systémique : 20 ans d’amour et… on l’aime toujours !

Rencontres de PARADOXES, communications courtes

Communications à la XIIème journée de Rencontre de Paradoxes, 5 octobre 2013
Georges ELKAN, pédopsychiatre, Chantal GAUDIN psychiatre, Irène BOUAZIZ psychiatre

1993: Trois psychiatres en quête d’une issue au désespoir institutionnel se forment à la Thérapie Brève de Palo Alto.
20 ans plus tard, ils la pratiquent et l’aiment toujours. Pourquoi ?
A une époque d’obsolescence galopante où les modèles thérapeutiques se périment aussi vite que les téléphones mobiles, comment cela est-il donc possible ? Restent-ils envoutés par sa beauté ? Se sont-ils sclérosés sous l’effet de sa simplicité ? Ou bien sont-ils dans l’illusion délirante qu’ils ont trouvé LA méthode qui peut tout résoudre ? ou  autre chose …Eux-mêmes le savent-ils ?

Lire la suite »

Masterclass de Karin SCHLANGER 3 et 4 octobre 2013 à Paris

Séminaires-Masterclass

Karin Schlanger

Karin Schlanger est directrice du Brief Therapy Center (centre de thérapie brève CTB)  du Mental Research Institut (MRI) de Palo Alto .

Dès 1983 elle s’est  formée à la source  auprès  des fondateurs de cette méthode de résolution de problèmes nommée Brief Therapy puis  Problem-Solving Brief Therapy
Elle a travaillé en particulier avec  Richard FISCH et a co-écrit avec lui le livre « Brief therapy with intimidating cases, how to change what is not changeable » (en français: Traiter les cas difficiles : Les réussites de la thérapie brève, paru au Seuil)

Karin a initié et poursuit depuis plusieurs années le développement de cette approche de résolution de problèmes dans la communauté hispanique  et plus particulièrement dans le milieu scolaire. Elle est aussi la directrice du Grupo Palo Alto. ( www.grupopaloalto.com)

La MASTERCLASS de deux jours qu’elle vient animer les 3 et 4 octobre 2013, ainsi que sa participation à la douzième  journée de Rencontre de PARADOXES le 5 octobre 2013 sont deux occasions exceptionnelles de la voir travailler, de l’entendre évoquer sa collaboration  avec Richard Fisch, Paul Watzlawick et  John Weakland et enfin de l’entendre présenter les évolutions du « modèle de Palo Alto » aujourd’hui, aux Etats Unis.

Ces journées seront d’autant plus  interactives que Karin parle français , ce qui facilitera la dynamique et la fluidité des échanges.

Programme

Introduction à la Masterclass par une interview sur les thématiques suivantes:

  • Sa rencontre et son histoire avec la Thérapie Brève
  • L’évolution dont elle a été témoin durant plusieurs décennies
  • Sa pratique actuelle
  • Son enseignement
  • ….

Les personnes dont l’inscription est confirmée peuvent d’ores et déjà nous faire parvenir leurs questions !

Démonstrations sur la base de situations amenées par les participants et discussions constitueront ensuite le reste des deux journées :

  • cas de supervision
  • problèmes personnels
  • problèmes professionnels

Les inscriptions sont d’ores et déjà ouvertes et les places sont limitées.
Tarif pour les deux journées :
particuliers ou indépendants 400 €
entreprises  600 €

A noter que l’association Paradoxes n’est pas un organisme de formation, la masterclass ne peut donc pas être prise en charge au titre de la formation professionnelle continue.

Renseignements et demande d’inscription  par email ou par le formulaire ci dessous :

  1. (obligatoire)
  2. (obligatoire)
  3. (email valide)
  4. (obligatoire)
  5. Captcha
 

cforms contact form by delicious:days

Des bienfaits de se prendre les pieds dans le tapis…

Rencontres de PARADOXES

Communication à la XIème journée de Rencontre de Paradoxes, 13 octobre 2012
Jean-Philippe VERON, psychologue, psychothérapeute, ostéopathe

La simplicité du modèle de la thérapie brève est assez rassurante pour le thérapeute débutant : les étapes sont limpides, donc peu de chances de se tromper. Or la pratique se révèle être à l’exact opposé ! « Ne pas se tromper » : une injonction harcelante pour le praticien qui, dans le domaine de la thérapie comme dans d’autres, a toujours tendance à dramatiser les conséquences de ses erreurs … Et pourtant, chacun sait qu’un apprentissage ne s’effectue qu’en mesurant les conséquences d’actions inadaptées pour modifier ses comportements futurs : beaucoup se tromper conduit donc à beaucoup apprendre.
Cette intervention est une promenade au pays des erreurs que j’ai commises, par définition elles m’ont été utiles, les entendre aidera peut être … en sachant néanmoins que la seule thérapeutique est d’en faire aussi.

Lire la suite »

Dixième anniversaire de l’association Paradoxes

Rencontres de PARADOXES

Allocution d’ouverture à la dixième journée de Rencontre de Paradoxes, 15 octobre 2011
Irène Bouaziz, Georges Elkan, Chantal Gaudin

Il était une fois un petit groupe de médecins, trois psychiatres et une neurologue, enthousiasmés par les changements apportés à leur pratique par leur formation à la Thérapie Brève de Palo Alto.
Lire la suite »

Using the « disadvantages of change » and other lessons from our mentors.

Rencontres de PARADOXES

Communication à la dixième journée de Rencontre de Paradoxes, 15 octobre 2011
Katharina Anger, PhD and Barbara Anger-Diaz, PhD

A personal account of our experience with the inventors of the Brief Therapy model, including a specific piece of wisdom handed down by each of them.

Utiliser « les inconvénients du changement » et autres leçons de nos mentors

Rencontres de PARADOXES

Communication à la dixième journée de Rencontre de Paradoxes, 15 octobre 2011
Katharina Anger, PhD and Barbara Anger-Diaz, PhD
Traduction: Pascal Jacquelin
.
Version originale en anglais : « Using the « disadvantages of change » and other lessons from our mentors. »

Lire la suite »

Comment le paradoxe vient-il au thérapeute ?

Rencontres de PARADOXES, communications courtes

Communication à la dixième journée de Rencontre de Paradoxes, 15 octobre 2011
Vania TORRES-LACAZE, thérapeute et coach

Utiliser le paradoxe fait souvent peur au jeune thérapeute en apprentissage. Comment, en le vivant, il a été possible d’expérimenter les effets libérateurs de la prescription du symptôme et observer le déblocage du patient  et … du thérapeute !
Lire la suite »

To Separate or Not: The Art of Working with Couples

Rencontres de PARADOXES

Communication à la dixième journée de Rencontre de Paradoxes, 15 octobre 2011
Katharina Anger, PhD and Barbara Anger-Diaz, PhD  

A presentation of when one might consider separating partners and when to see them together – strategic considerations with case examples.
Version française : Séparer ou ne pas séparer: l’art de travailler avec les couples
Lire la suite »