Articles liés à ‘entreprise’

Enseigner Palo Alto en management interculturel : un retour aux sources.

Actualités, Rencontres de PARADOXES, communications courtes

Jean MASSELIN, psychologue du travail, formateur
Communication à la XVème journée de Rencontre de Paradoxes, le 15 octobre 2016

Le paysage de la formation interculturelle en entreprise est dominé par les approches typologiques, qui ont en commun de chercher à cartographier les cultures selon différentes dimensions.
A minima, ces formations ont le mérite de sensibiliser à l’existence de différentes manières de voir le monde…
Pourtant, elles fournissent relativement peu de clés pratiques aux managers sur la manière d’aborder ces situations complexes. Pire, dans certains cas, elles contribuent à figer des différences dans l’esprit de leurs utilisateurs, ce qui peut s’avérer tout à fait contre-productif au regard de l’objectif initial : permettre à des personnes de cultures différentes de travailler ensemble.
C’est ici que l’approche de Palo Alto, dont les origines sont justement en partie issues des travaux anthropologiques de Grégory Bateson, présente une alternative non seulement intellectuellement plus complète mais aussi plus respectueuse que les « outils » couramment commercialisés.
Lire la suite »

Equipes : comment faire des interactions le seul outil d’intervention ?

Rencontres de PARADOXES

Communication à la XIIIème journée de Rencontre de Paradoxes, 4 octobre 2014
Laurence MORYOUSSEF, coach

Les habitudes des entreprises, les réflexes de nos clients ainsi que la pratique courante des consultants ont contribué à créer un consensus autour de l’utilisation d’outils lorsqu’on intervient auprès d’une équipe. Outils théoriques, outils de diagnostic, outils d’animation. Leur utilisation me mettait parfois dans une forme d’inconfort. Je me suis posée la question de leur compatibilité avec des interventions que je voulais constructivistes, systémiques et visant l’arrêt des tentatives de solutions. Au fur et à mesure de ma réflexion et de ma pratique, j’ai finalement décidé de faire sans… Je me propose de partager avec vous ce cheminement vers une pratique qui n’est pas toujours simple mais que je trouve nettement plus confortable.

Lire la suite »

La préparation de l’entretien tripartite, un moment clé dans le coaching

Rencontres de PARADOXES, communications courtes

Communication à la XIIIème journée de Rencontre de Paradoxes, 4 octobre 2014
Marie-Laure VOISARD, coach d’entreprise

La séance tripartite (entreprise, coaché et coach) a pour but de définir le contrat de coaching en entreprise. Dans une approche systémique, le coach prend en compte tous les acteurs concernés, la dimension hiérarchique et la part de contrainte dans la demande de changement. Cette réunion doit être préparée par des rendez-vous individuels avec les différents acteurs. Durant ces entretiens, le coach aide la ligne hiérarchique à clarifier sa demande de changement vis-à-vis du coaché. Les attentes et les enjeux seront ainsi mieux explicités lors de la tripartite, ce qui favorisera la réussite du coaching.
A travers des exemples, nous regarderons : quels sont les acteurs pertinents et dans quel ordre les rencontrer, quel est le contenu des entretiens selon les interlocuteurs, comment ces entretiens constituent déjà une intervention sur le système.

Lire la suite »

Solving problems within school organizations

Rencontres de PARADOXES

Communication à la XIIème journée de Rencontre de Paradoxes, 5 octobre 2013
Karin Schlanger
, psychologue, directrice du Centre de Thérapie Brève du Mental Research Institute de Palo Alto (Californie)

pour la version  française : La résolution de problèmes en milieu scolaire

Lire la suite »

La résolution de problèmes en milieu scolaire

Rencontres de PARADOXES

Communication à la XIIème journée de Rencontre de Paradoxes, 5 octobre 2013
Karin Schlanger
, psychologue, directrice du Centre de Thérapie Brève du Mental Research Institute de Palo Alto (Californie)
Version originale en anglais: Solving problems within school organizations. Traduction par Pascal Jacquelin.

De plus en plus d’écoles sont devenues des microcosmes qui reflètent la complexité des grandes organisations. Certaines écoles privées sont gérées selon les mêmes principes que les entreprises dont le but est le profit, avec des administrateurs et des enseignants qui ont des intérêts différents. Les premiers ont besoin que les élèves obtiennent de bons résultats aux examens de sorte qu’en retour cela attire davantage d’étudiants payants, tandis que les seconds ont besoin, par vocation, de garder les étudiants impliqués dans l’apprentissage. Ce n’est qu’un exemple de ce qui pourrait créer un problème dans une école quand nous les regardons comme un système. Notre stratégie de résolution de problèmes présente une autre façon de regarder de tels systèmes pour promouvoir un changement efficace.

Lire la suite »

En quête de la maîtrise du modèle : est-il nécessaire d’être expert du modèle pour l’utiliser avec bonheur ?

Rencontres de PARADOXES

Communication à la XIIème journée de Rencontre de Paradoxes, 5 octobre 2013
Catherine CONTI, consultante, formatrice

Lorsque l’on fait le choix d’un modèle, cela peut-être avec l’espoir qu’il nous rende plus pertinent dans notre pratique professionnelle. On se met à l’apprendre, on s’astreint à une pensée cohérente et régulière, dans le respect de ses principes. On peut aussi y entrer avec la croyance qu’il est enfin « le bon », comme attiré par la promesse d’intelligence qu’il dégage lorsqu’on écoute ceux qui semblent si bien le maîtriser déjà. Et l’on peut s’engager dans cette quête à faire de même, à vouloir exceller dans l’utilisation de sa rhétorique sophistiquée, si possible avec élégance et brio.
Mais la question de l’utilisation efficace d’un modèle, et de celui-ci en particulier, se pose-t-elle réellement en termes de « vérité et d’exactitude d’un savoir technique » ? Dans mon histoire, il y a 7 ans,  j’ai abordé ce modèle à la fois séduite et méfiante. Peut-être cette distance était-elle le meilleur moyen de me préserver d’un idéalisme dogmatique, ou d’une possible arrogance intellectuelle.
Au-delà de faire la démonstration d’un esprit habile, comment trouver son chemin avec ce modèle ? Cette communication est le partage de ce qui s’est enclenché pour moi, et avec mes clients, au cours de cet apprentissage.

Lire la suite »

Comment gérer le stress dans l’entreprise avec le modèle de Palo Alto?

Rencontres de PARADOXES

Communication à la dixième journée de Rencontre de Paradoxes, 15 octobre 2011
Sylvie Dorchies, psychosociologue

La gestion du stress et des risques psychosociaux est un sujet d’actualité. Pour autant, le problème de la souffrance au travail a toujours existé. Comment aider les personnes à retrouver des marges de manœuvre,  être en capacité de poser leurs limites et sortir des zones de souffrance? Le modèle de Palo Alto appliqué à la gestion du stress dans l’entreprise apporte des résultats significatifs.  Analyse d’une pratique d’intervention où il ne s’agit plus de vouloir réduire le stress mais au contraire lui redonner toute sa légitimité et profiter de ses fonctions.
Lire la suite »

Le coaching d’équipe sous l’influence du modèle de Palo Alto. Partage et échanges

Rencontres de PARADOXES

Communication à la huitième journée de Rencontre de Paradoxes, 11 octobre 2009
Laurence Moryoussef, coach

Après avoir sensiblement modifié ma pratique de coaching individuel avec le modèle de Palo Alto, j’ai tenté de reconsidérer mes accompagnements d’équipe en m’appuyant davantage sur les prémisses systémiques et constructivistes. Cela m’a conduit à répondre de façon empirique aux questions suivantes : que faire de la notion de contrainte en équipe ? Comment à partir d’un objectif de type team building arriver à une problématisation de la demande ? Comment passé d’une plainte individuelle à un problème au sens du modèle ? Comment conduire les co-équipiers à se positionner par rapport à la plainte exprimée par le manager ? Que conserver de mon ancienne pratique et comment intégrer ces outils de façon cohérente avec une approche fondée sur le modèle ? Quels contextes et quels clients pour une telle approche ? J’ai fonctionné par tâtonnements, par essais/erreurs, tout en étant évidemment soucieuse de la satisfaction des clients. Je me propose de partager et de prolonger avec vous cette réflexion…

Lire la suite »

Le modèle de Palo Alto est-il vraiment utile pour la conduite du changement organisationnel ? Quelques pistes de réflexion autour d’un retour d’expérience

Rencontres de PARADOXES

Communication à la huitième journée de Rencontre de Paradoxes, 10 octobre 2009
Alexandre Guillard, consultant

Si le succès du modèle de Palo Alto n’est aujourd’hui plus à démontrer, son utilisation reste encore largement orientée vers les questions de nature thérapeutique, et dans le domaine du conseil, les thématiques du coaching, de l’accompagnement individuel et de la formation. Les applications à la conduite du changement organisationnel, entendues comme les démarches d’assistance à la gestion de la transformation des organisations et des grands systèmes, demeurent encore cantonnées le plus souvent à un registre théorique, au mieux, dans un domaine pratique, à des ébauches de démarches spécifiques de consulting méritant d’être confirmées et affinées. Au moment où la demande en matière de conduite de changement en entreprise connait un regain d’intérêt très élevé, quelles attentes peut-on formuler à l’endroit du modèle de Palo Alto?

Lire la suite »

Former des Managers, avant et après Palo Alto

Rencontres de PARADOXES

Communication à la sixième journée de Rencontre de Paradoxes, 20 octobre 2007
Yves Blanc, consultant, formateur

Cette intervention est placée sous le signe du partage d’expérience. Elle est à la fois l’occasion de formaliser une pratique et la mise en perspective de mon expérience de « praticien » de la formation.
Lire la suite »

Résister pour mieux coacher : échos d’une rencontre entre l’esprit des Heyokas et le modèle de Palo Alto

Rencontres de PARADOXES

Communication à la sixième journée de Rencontre de Paradoxes, 20 octobre 2007
Sylvie Dorchies, psychosociologue

Résumé : Face à la demande de coaching, compte tenu des « tentations » du marché, l’intervenant systémique a fort à faire pour préserver son cadre stratégique et son efficacité. Dans ce contexte, nous verrons que savoir résister à la demande devient une compétence majeure pour le coach Palo Altien. Très en amont de l’accompagnement, il contrarie les demandes formulées par des interventions paradoxales qui dérangent les « commandements » établis. La posture et les savoir-faire utilisés s’apparentent à ceux des Heyokas, figures symboliques des Sioux Lakotas. Des exemples d’intervention permettront d’illustrer comment s’incarnent ces êtres « contraires » dans la pratique du modèle et quels sont les opportunités et les risques associés.

Lire la suite »

Le manager relationnel

Rencontres de PARADOXES

Quelques modestes réflexions sur l’utilisation du modèle de Palo Alto dans les formations au management des personnes et des équipes
Communication à la cinquième journée de Rencontre de Paradoxes, 14 octobre 2006
Gérard Poiraud, coach, formateur

Résumé : L’objectif de cette communication est d’explorer en quoi le modèle de Palo Alto propose des options pertinentes pour répondre « efficacement » aux demandes de formation au management des personnes et des équipes.
Lire la suite »

Le langage du changement, passer du constat au mouvement : La mise en pratique du modèle de Palo Alto dans une action de transformation des processus/fonctionnements internes et externes au sein d’une équipe de consultants et de leurs assistantes

Rencontres de PARADOXES

Communication à la quatrième Journée de Rencontre de Paradoxes, 15 octobre 2005
Catherine M. Foix, dirigeante


Résumé: Le but de cette intervention est de montrer comment nous avons tiré parti du modèle de Palo Alto, à la fois en interne, pour notre fonctionnement, et dans nos pratiques, dans la manière de faire notre métier, sachant que nous n’avons pas vraiment l’occasion de l’utiliser dans toutes ses facettes.
Lire la suite »

Qu’est-ce qui nous amène à croire que l’approche systémique permet le changement en entreprise?

Rencontres de PARADOXES

Communication à la troisième Journée d’Etude de Paradoxes, 16 octobre 2004
Yves Djorno, conseiller de direction

Résumé: Changer ou disparaître… l’environnement ne laisse plus une entreprise stagner ! Longtemps, les dirigeants se sont concentrés sur les aspects opérationnels de la conduite du changement, préférant ignorer les problèmes humains. Ils prennent désormais conscience que pour mener à bien des projets d’entreprise, il faut mettre en mouvement une grande partie de l’organisation.

Lire la suite »

Les nouveaux temps modernes : Consultants et thérapeutes sollicités pour faire face à la souffrance au travail

Rencontres de PARADOXES

Communication à la Première Journée d’Étude de Paradoxes, 19 octobre 2002
Sylvie Dorchies, consultante et Manuel Macary, psychothérapeute

Résumé:Face aux enjeux de la mondialisation, les hommes et les femmes au cœur des entreprises sont soumis à de fortes exigences de changement et d’adaptation. Celles-ci les entraînent dans de nouveaux temps modernes où des situations de stress, de burn out, de harcèlement, d’anxiété etc. se bousculent. Dans ce contexte où la souffrance au travail perdure, consultants et thérapeutes sont de plus en plus sollicités.
Lire la suite »