Articles liés à ‘formation’

De l’autre côté du miroir : quand une thérapeute devient cliente

Rencontres de PARADOXES, communications courtes

Communication à la XVème journée de Rencontre de Paradoxes, le 15 octobre 2016
Audrey BEAUMONT, psychologue

Thérapeute en formation à l’approche paradoxale j’ai bénéficié de la méthode pour un problème personnel. J’espérais bien entendu le résoudre, mais également appréhender « de l’intérieur » la méthode. Je vous propose de plonger avec moi au cœur de cette expérience : Est-ce que « ça marche » lorsque l’on connait les techniques ? Suis-je parvenue à tout décoder telle une bonne élève ? Qu’est ce qui m’a aidée ? Et 8 mois après, où en suis-je ? Qu’ai-je découvert de nouveau en visionnant la vidéo de l’intervention ?

Lire la suite »

Enseigner Palo Alto en management interculturel : un retour aux sources.

Rencontres de PARADOXES, communications courtes

Jean MASSELIN, psychologue du travail, formateur
Communication à la XVème journée de Rencontre de Paradoxes, le 15 octobre 2016

Le paysage de la formation interculturelle en entreprise est dominé par les approches typologiques, qui ont en commun de chercher à cartographier les cultures selon différentes dimensions.
A minima, ces formations ont le mérite de sensibiliser à l’existence de différentes manières de voir le monde…
Pourtant, elles fournissent relativement peu de clés pratiques aux managers sur la manière d’aborder ces situations complexes. Pire, dans certains cas, elles contribuent à figer des différences dans l’esprit de leurs utilisateurs, ce qui peut s’avérer tout à fait contre-productif au regard de l’objectif initial : permettre à des personnes de cultures différentes de travailler ensemble.
C’est ici que l’approche de Palo Alto, dont les origines sont justement en partie issues des travaux anthropologiques de Grégory Bateson, présente une alternative non seulement intellectuellement plus complète mais aussi plus respectueuse que les « outils » couramment commercialisés.
Lire la suite »

Intervention systémique paradoxale et intervention sociale : Lorsque deux interventions se croisent…que se racontent-elles ?

Rencontres de PARADOXES

Communication à la XVème journée de Rencontre de Paradoxes, le 15 octobre 2016
François SIMONOT, thérapeute, formateur

L’intervention sociale, dans sa fonction d’accompagnement de personnes en difficulté, est confrontée à des situations de plus en plus complexes.  Elle recherche donc constamment des « formules », des moyens, des outils pour une meilleure mise en œuvre de ses missions. Et parfois, elle s’approche de l’intervention systémique paradoxale… Partant de mon expérience de terrain comme éducateur et chef de service en institution, mais aussi comme formateur auprès d’acteurs sociaux, je vous propose de mettre en perspective les convergences entre le modèle de l’intervention systémique paradoxale et l’intervention dans le champ social, à partir de questions simples : pourquoi la commande sociale s’intéresse-t-elle à l’intervention systémique paradoxale ? Comment les acteurs sociaux s’approprient-ils le modèle ? Quelles difficultés spécifiques rencontrent-ils dans l’apprentissage, dans la mise en œuvre…

Lire la suite »

« 15 ans de problèmes … et j’en veux encore! »

Rencontres de PARADOXES, communications courtes

Communication à la XIVème journée de Rencontre de Paradoxes, le 17 octobre 2015
Isabelle LAMBION, psychologue.

Cela fait quinze ans que non satisfaite d’avoir à régler certains problèmes personnels, je m’amuse à me mêler de ceux des autres dans l’espoir de les aider à y trouver des solutions.
Je propose de faire le bilan d’une aventure humaine bousculante mais passionnante.
Il sera question, en particulier, de ma conjugaison d’une pratique de psychothérapeute en libéral avec deux autres activités professionnelles, à savoir l’enseignement de la psychologie dans une école supérieure et un travail de psychologue et psychothérapeute en maison médicale.

Lire la suite »

Le conflit pour le pire… ou pour le meilleur

Rencontres de PARADOXES

Communication à la XIIIème journée de Rencontre de Paradoxes, le 4 octobre 2014
Mathieu Maurice, philosophe, consultant

Le point de départ : une entreprise demande une formation « gestion des conflits ». Le point d’arrivée : la mise en place d’une formation « réhabiliter le conflit ».
Le point de départ : un constat partagé sur les ravages provoqués par les conflits entre directions et entre salariés. Le point d’arrivée : un constat partagé sur les ravages du consensus et des « organisations anti-confrontation ».
Le point de départ : conflits sociaux, cloisonnements, lourdeur de l’organisation. Le point d’arrivée : conflits sociaux, confrontation, agilité de l’organisation.
Entre ces deux points se dessine une évidence : moins il y a de conflit, plus il y a de conflit… Et inversement ! De quoi partager avec vous une tentative amusante d’intervention paradoxale. Lire la suite »

Commencer une formation par la fin: Les joies et les peines d’un voyage de Palo Alto au coaching généraliste

Rencontres de PARADOXES, communications courtes

Communication à la XIIIème journée de Rencontre de Paradoxes, 4 octobre 2014
Raffaella BOTTINO, consultante, dé-formatrice

J’ai fait les choses à l’envers : une formation en 3 cycles à l’approche de Palo Alto AVANT une formation de coach généraliste.  « Pourquoi as-tu fait ça ? », m’a-t-on demandé ?  Je pense que c’était, peut être, pour me conformer à l’idée répandue que « quand même les bases sont essentielles pour avancer ! ».
Mais… est-il vraiment vrai que pour être un bon professionnel il faut connaître les bases ? Faut-il savoir que le feu est « la production d’une flamme et la dégradation visible d’un corps par une réaction chimique exothermique d’oxydation appelée combustion » pour allumer une cigarette ?
Qu’est ce que cela fait d’avoir fini là où les autres commencent ? Je vous invite à ce voyage à rebours. Lire la suite »

Comment gérer le stress dans l’entreprise avec le modèle de Palo Alto?

Rencontres de PARADOXES

Communication à la dixième journée de Rencontre de Paradoxes, 15 octobre 2011
Sylvie Dorchies, psychosociologue

La gestion du stress et des risques psychosociaux est un sujet d’actualité. Pour autant, le problème de la souffrance au travail a toujours existé. Comment aider les personnes à retrouver des marges de manœuvre,  être en capacité de poser leurs limites et sortir des zones de souffrance? Le modèle de Palo Alto appliqué à la gestion du stress dans l’entreprise apporte des résultats significatifs.  Analyse d’une pratique d’intervention où il ne s’agit plus de vouloir réduire le stress mais au contraire lui redonner toute sa légitimité et profiter de ses fonctions.
Lire la suite »

Il était une fois…Métaphore et cohésion d’équipe

Rencontres de PARADOXES

Communication à la neuvième journée de Rencontre de Paradoxes, 16 octobre 2010
Nathalie Vallet Renart, consultante, formatrice et biographe

Lors d’un séminaire de cohésion d’équipe, une équipe de techniciens de vente et d’après-vente d’une société d’assurance a travaillé sur le thème de la fidélisation client… J’ai proposé de nous servir du langage métaphorique pour aborder le sujet. Deux éléments de complexité se sont alors présentés: tout d’abord, nous ne sommes pas tous à l’aise pour nous exprimer en langage métaphorique, enfin la métaphore est avant tout pertinente pour celui qui l’énonce.
La question est vite devenue la suivante : comment faire en sorte que chacun « produise » une métaphore et que plusieurs d’entre elles, voire toutes, se rencontrent pour devenir LA métaphore de la fidélisation dans laquelle l’équipe entière se reconnaitra ?

Lire la suite »

Former des Managers, avant et après Palo Alto

Rencontres de PARADOXES

Communication à la sixième journée de Rencontre de Paradoxes, 20 octobre 2007
Yves Blanc, consultant, formateur

Cette intervention est placée sous le signe du partage d’expérience. Elle est à la fois l’occasion de formaliser une pratique et la mise en perspective de mon expérience de « praticien » de la formation.
Lire la suite »

Du modèle de Palo Alto dilué dans de la formation pour acteurs sociaux

Rencontres de PARADOXES

Communication à la cinquième journée de Rencontre de Paradoxes, 14 octobre 2006
François Simonot, psychothérapeute, formateur

Résumé : Où je pourrai vous témoigner de l’utilisation du modèle de Palo Alto dans le cadre de formations que je dispense auprès d’acteurs sociaux ( Assistantes  Sociales., Educateurs, Moniteur-Educateurs, T.I.S.F. …).Ces formations ont pour axe principal l’éducatif. Elles n’ont donc pas pour objectif l’apprentissage du modèle lui-même.
Je tenterai d’expliquer comment j’intègre, malgré tout, certaines notions fondamentales du modèle de Palo Alto auprès des stagiaires.

Lire la suite »

Le langage du changement, passer du constat au mouvement : La mise en pratique du modèle de Palo Alto dans une action de transformation des processus/fonctionnements internes et externes au sein d’une équipe de consultants et de leurs assistantes

Rencontres de PARADOXES

Communication à la quatrième Journée de Rencontre de Paradoxes, 15 octobre 2005
Catherine M. Foix, dirigeante


Résumé: Le but de cette intervention est de montrer comment nous avons tiré parti du modèle de Palo Alto, à la fois en interne, pour notre fonctionnement, et dans nos pratiques, dans la manière de faire notre métier, sachant que nous n’avons pas vraiment l’occasion de l’utiliser dans toutes ses facettes.
Lire la suite »

Synthèse de l’étude : Des joies et des peines dans l’utilisation de la Thérapie Brève/ Intervention Systémique Brève.Des utilisateurs s’expriment

Rencontres de PARADOXES

Communication à la deuxième Journée d’Etude de Paradoxes, 11 octobre 2003
Sylvie Levy

Préambule
Cette étude a été réalisée pendant l’été 2003.

Lire la suite »

Thérapie brève bourguignonne : le Centre de Thérapie Brève de Dijon

Rencontres de PARADOXES

Communication à la deuxième Journée d’Etude de Paradoxes, 11 octobre 2003
Michèle Desmolaize* et Denis Bravin*

Éducateurs spécialisés et collègues dans la même institution, notre travail est centré sur les enfants, des jeunes « placés » par le juge des enfants en foyer, en famille d’accueil, donc un travail avec des familles volontaires ou sous contrainte, mais aussi avec les assistantes maternelles, un travail avec tout le partenariat et en réseau. Lire la suite »